Épisode 2 : le délégué des résidents pas satisfait de la nouvelle résidence LSS

Le projet de résidence sociale a permis à la base en 2014 une concertation entre les financeurs l’État et les collectivités locales et le bailleur social LOGISEINE ainsi que les délégués des résidents et associations de sauvegarde des foyers africains en Normandie. Mais 2 ans après les travaux, la nouvelle résidence LSS fait l’objet de tension sociale entre le gestionnaire ADOMA et les anciens résidents. Demba Diakhité, un des délégués principaux apprécie la nouvelle construction, mais la trouve moins spacieuse et moins libre d’accès. Pour lui la cuisine villageoise a été reléguée au second plan par contre la cuisine sociale est une avancée considérable.