Ils étaient surtout des lycéens à se rassembler le 17 février dernier au métro Saint-Sever à Rouen

pour répondre à l’appel du Collectif Intifada, avec le soutien de la jeunesse communiste à Rouen

afin de réclamer la justice pour Théo, ce jeune homme de 22 ans victime de violences policières à

Aulnay-sous-Bois dans la région parisienne .

Les manifestants entendaient dénoncer les bavures policières en France et soutenir toutes les victimes durant ces dernières années.L’occasion pour le collectif rouennais de souligner l’indifférence en général de beaucoup de familles étrangères et françaises face à la montée de ces violences policières et d’appeler les associations à se mobiliser davantage pour lutter contre l’impunité policière.